Anxiété: plantes de première ligne

Anxiété: plantes de première ligne

Plantes de première ligne

Pour les personnes anxieuses, je préfère commencer par utiliser des plantes douces qui peuvent être prises en doses fréquentes à toute heure du jour ou de la nuit. Il est rare que j’utilise dès le départ des plantes du type « coup de massue sur la tête » comme la valériane et le houblon parce que ces dernières peuvent causer beaucoup de somnolence et diminuer la vigilance pendant la journée. Voici donc mes plantes favorites pour aborder les symptômes anxieux :

La Scutellaire

La scutellaire est la principale plante que j’utilise pour les symptômes anxieux avec hyperactivité mentale. Dans mon expérience, elle est la plus efficace pour calmer le hamster qui tourne sans arrêt dans la tête. Pendant mes études d’herboristerie, nous goutions à l’aveugle chaque plante que nous étudiions. Je n’avais jamais été en contact avec la scutellaire avant cette expérience et je me souviens avec beaucoup de clarté de cette dégustation-là. Ma première impression a été de me dire : « il ne se passe rien… ». Puis un long silence mental suivi d’une deuxième impression : « wow! il ne se passe rien dans ma tête!».

La scutellaire a une action profonde, mais elle agit tout en douceur. Elle diminue le bavardage mental, mais ne nuit nullement à la concentration; au contraire, elle aide l’esprit à se focaliser sur l’instant présent et à prioriser nos actions. Peut-être parce qu’elle diminue l’activité mentale inutile, elle s’avère très utile dans plusieurs cas de maux de tête et de migraines. Elle est aussi remarquable dans les cas de déficit d’attention puisqu’elle ramène celle-ci à l’instant présent.

La scutellaire se consomme plus aisément en teinture faite avec la plante fraîche puisque ses propriétés changent au séchage, la rendant plus soporifique. La tisane de scutellaire a un goût pas très agréable, mais qui est facilement masqué par des plantes aromatiques. Une telle tisane est plus appropriée aux fins de soirées, en préparation au sommeil.

La Mélisse

Si la scutellaire augmente la concentration et calme les voix intérieures, la mélisse, elle, possède le merveilleux pouvoir de nous aider à lâcher prise sur ce qui ne nous appartient pas. Ce faisant, elle amène une remarquable sensation de légèreté et fait disparaître beaucoup de pensées anxieuses inutiles. À court terme, elle diminue le stress, mais à long terme, son effet est encore plus intéressant : en nous aidant à lâcher prise sur ce qui ne nous appartient pas, elle nous aide à nous libérer d’habitudes nuisibles comme fumer la cigarette ou boire avec excès. C’est du moins l’expérience que j’ai d’elle après l’avoir recommandée à plusieurs fumeurs qui venaient me voir pour un problème ou un autre, sans l’intention d’arrêter de fumer à court terme, et qui le faisaient tout naturellement après quelques mois à consommer cette tisane.

Une autre propriété admirable de la mélisse est son effet antidépresseur. Chaque fois que je la consomme, je ressens comme un pétillement de joie et je me mets tout naturellement à danser. Elle peut donc être consommée en tant que lubrifiant social beaucoup plus sain que l’alcool!

Bien que plusieurs personnes ne jurent que par la mélisse pour trouver le sommeil, elle ne cause pas le sommeil quand il n’est pas nécessaire. En ce sens, il ne s’agit pas d’une plante soporifique, mais simplement calmante, qui relâche le stress qui nuit au sommeil.

Je préfère utiliser la mélisse en tisane à cause de son délicieux goût citronné, mais il est difficile de se procurer une qualité de mélisse intéressante sur le marché. Si vous connaissez un ou une herboriste qui produit de la mélisse de façon artisanale et qui peut vous la fournir entière ou très légèrement fragmentée, n’hésitez pas à payer le prix supplémentaire qu’elle vous chargera La mélisse des grandes surfaces est souvent tellement fragmentée qu’elle perd beaucoup d’huiles essentielles et donc de goût et de propriétés.

L’Avoine en fleur

Si on peut ressentir rapidement l’effet de la mélisse et de la scutellaire, l’avoine a une action plus difficilement perceptible à court terme, mais oh combien efficace à long terme! Il s’agit en effet d’une plante qui nourrit et répare le système nerveux. Il faut généralement plusieurs semaines avant d’en percevoir l’effet, mais celui-ci tend à être durable et à persister suite à l’arrêt de sa consommation. Ainsi, si vous avez le système nerveux à bout de souffle, ou si vous sentez que vous tremblez intérieurement plus souvent qu’autrement, l’avoine en fleur peut contribuer à vous ramener vers l’équilibre. Elle est effectivement utilisée pour contrer le manque de concentration, la prostration mentale, l’insomnie liée à l’épuisement, l’irritabilité mentale et elle aide à diminuer les symptômes de manque liés à la cessation de la cigarette

Pour obtenir l’effet souhaité, il faut absorber une préparation faite avec la plante fraîche cueillir au moment idéal, soit au moment de la floraison où la fleur produit un jus laiteux quand écrasée entre les doigts. La teinture de plante fraîche est donc encore une fois la meilleure façon de prendre l’avoine en fleur pour son effet de tonique nerveux.

L’avoine en fleur séchée ou la paille d’avoine reste un bon remède pour fournir beaucoup de minéraux essentiels à la santé des nerfs et de tous les tissus conjonctifs comme la silice. Elle a aussi un effet légèrement alcalinisant et agit comme un tonique général avec une affinité particulière pour le système reproducteur. Si elle aide l’épuisement général, son action sur le système nerveux est beaucoup moins marquée que la préparation fraîche.

Les fleurs d’Aubépine et le Tilleul

Pour les gens dont l’anxiété se manifeste avec des palpitations et autres symptômes cardiaques, les fleurs de tilleul et d’aubépine se révèlent très appropriées. En effet, il s’agit de deux plantes dont les fleurs sont riches en flavonoïdes, des constituants qui augmentent la santé cardio-vasculaire. De plus, ces fleurs ont un effet calmant à la fois sur le mental et sur le cœur, aidant ainsi à tempérer les palpitations d’origine nerveuses en les attaquant des deux fronts. Ce sont aussi des fleurs très sécuritaires qui ne présentent pas de contre-indication particulière avec les médicaments généralement utilisées contre l’anxiété ou même les problèmes cardiaques. Par contre, particulièrement dans le cas de l’aubépine, il est possible qu’elle fasse diminuer la pression sanguine, même chez les personnes à la pression basse ou normale chez qui cela peut s’avérer plus problématique.

Si le tilleul est généralement facile à trouver pour vous faire des tisanes au goût délicat, il est plus difficile de mettre la main sur de la fleur d’aubépine séchée. La teinture d’aubépine existe en deux version : fleurs (et feuilles) ou fruits. Le fruit de cette plante est aussi médicinal, mais moins efficace pour calmer l’anxiété d’origine nerveuse.

 

Pour lire la suite: plantes affectant certains aspects émotifs du stress…

11 thoughts on “Anxiété: plantes de première ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *